Articles

Bled-slovenie-voyage

Contrée méconnue de l’Europe centrale, la Slovénie doit être visitée pour ses forêts et alpages, ses vignes, ses grottes karstiques ainsi que sa frange côtière. Trésor européen encore protégé du tourisme de masse, la gentillesse de ses habitants, la richesse de sa gastronomie et l’incroyable éventail d’activités qu’elle propose font de la Slovénie un must à visiter.

reserve-naturelle-zelenci-slovenie

Que savez-vous de la Slovénie ? Soyons honnête, elle n’est pas la première destination envisagée lorsque vous planifiez vos escapades estivales. Et pourtant, elle mérite amplement que l’on pousse l’aventure jusqu’à ses terres.

Moi-même, je n’avais pas conscience du joyau qu’elle représente. Quelle erreur ! La Slovénie doit figurer sur la liste des amoureux du voyage pour sa nature préservée, ses habitants chaleureux et sa diversité de paysages incroyables.

Toute proche de chez nous, son intérêt touristique est multiple. Amoureuse de la nature et des forêts, mais également grande fan des city breaks, cette destination avait beaucoup à m’offrir. J’ai eu la chance de la visiter au printemps 2017 et j’en suis revenue enchantée ; la Slovénie m’a autant surprise que séduite.

Ce périple me permet aujourd’hui de vous préparer une sélection des incontournables à ne pas rater. Afin de bien préparer sa valise, il faut un minimum se représenter ce que l’on va découvrir !

L’avantage majeur de ce pays, c’est que tout y est très proche. Depuis la capitale Ljubljana, il faut seulement quelques kilomètres pour rejoindre les Alpes Juliennes, la côte Adriatique ou encore les plateaux karstiques !

Le périple commence par la visite de Ljubljana. C’est là que votre avion atterrit et c’est là que le voyage débute ! Capitale du pays, il y fait bon vivre entre ses ruelles dynamiques et sa verdure intense. Il est certain que le charme de la vieille ville ne vous laissera pas indifférent. Son château au sommet d’une colline surplombe la ville et offre de magnifiques points de vues. La Ljubljanica, rivière traversant le centre historique, est quant à elle bordée de nombreux bars et restaurants animés. Dès le printemps, leurs terrasses sont prises d’assauts et vous invitent à vous y installer également afin de déjeuner ou prendre l’apéritif. Enfin, il me faut mentionner le marché central de la ville, lieu de rencontres et de dégustations ! À la fois en plein air et couvert, il est recommandé de s’y rendre le vendredi, car s’y ajoute le célèbre marché alimentaire où de nombreux chefs de restaurants viennent concocter leurs créations devant vous !

Ljubljana-slovénie

Je vous conseille de prendre ensuite la route pour visiter l’arrière-pays Slovène. Plusieurs options s’offrent à vous : les Alpes, les plateaux karstiques ou bien la côte Adriatique.

Le parc national du Triglav, une merveille au cœur des Alpes Juliennes, se rejoint en seulement 1h de route depuis Ljubljana. Pour une promenade en montagne et respirer le grand air, c’est un must ! Mais les Alpes possèdent également une destination incontournable : Bled, ville pittoresque située à 50km de la capitale. Sa célèbre île au milieu de son lac offre le paysage de carte postale par excellence. Je vous conseille tout simplement de monter jusqu’au château de la ville, car c’est depuis sa terrasse perchée que la vue sur le lac de Bled est la plus remarquable. Il vous faudra également faire une pause gastronomique au restaurant du château, afin de déguster le dessert typique de la ville, un régal pour les papilles !

Bled-slovenie-voyage

La Slovénie vous réservant bien d’autres surprises, je me dois de mentionner par ailleurs la région du Karst, qui a donné donnée son nom à ce type de phénomène dans le monde entier. C’est dans cet espace que les spéléologues ont analysé les formations karstiques pour la première fois. Le territoire comporte plus de 8 000 cavernes, dont la célèbre grotte de Postojna. D’une superficie de 24km sous terre, elle est la plus grande grotte visitable au monde ! Que vous soyez un visiteur curieux ou bien un aventurier à la recherche de sensations, la grotte de Postojna peut s’explorer de différentes façons. En groupe, elle comporte 5km de circuits aménagés accessibles à tous, dont 4km se parcourent en train et 1km à pied. Il s’agit d’une promenade agréable dans les entrailles de la terre, où vous traverserez des cavités toutes plus différentes les unes des autres. Toutefois, il est également possible de pimenter la visite, en découvrant la grotte hors des sentiers battus et en exclusivité. Avec un spéléologue uniquement dédié à votre service, vous explorerez les chemins non-ouverts au public, équipés d’une lampe frontale et du matériels fournis. C’est selon moi la meilleure façon de découvrir Postojna, car on se retrouve dans la peau d’un explorateur tout en parcourant ce site unique.

Grotte-Postojna-slovenie

Pour conclure votre séjour Slovène, un peu de farniente sera toujours le bienvenu. Et pour cela, la côte Adriatique, c’est le top ! Que vous décidiez de vous prélasser dans l’un des centre de thalasso de Portorož, ou  bien que vous préfériez admirer la Méditerranée depuis le port de Piran, l’atmosphère qui s’en dégagera vous transportera dans un autre univers. En effet, la côte Adriatique slovène, longtemps sous l’influence de Venise, a conservé une ambiance à l’italienne. Au détour des ruelles de Piran, l’architecture et les habitants rappellent une bourgade d’Italie. La promenade mène au campanile de la ville, d’où la vue sur Trieste, les Alpes et les environs est splendide !

Piran-slovenie

Dès lors, si vous recherchez des vacances atypiques dans une région encore préservée du tourisme, afin d’y expérimenter l’aventure, la randonnée, des villes attachantes et une côte relaxante, la Slovénie est faite pour vous. Qu’attendez-vous pour faire votre sac ?

voyage-Bled

 

Auteur : Alexandra

 

 

Depuis 2013, le Tren Crucero relie Guayakil à Quito à travers un itinéraire unique pour visiter et découvrir l’Equateur. Du bord de l’océan Pacifique à la capital Quito, le Crucero vous fera traverser les Andes, la vallée de volcans et les plaines intérieures , un voyage de quatre jours qui promet d’être mémorable…

Le Tren Crucero a pour philosophie de soutenir le tourisme local et les communautés habitant les différents territoires traversés. Les nuitées ainsi que les repas ont lieu dans des restaurants et/ou haciendas authentiques. Découvrez les communautés autochtones, visitez les musées locaux et vivez des expériences authentiques …

La Classe Or du Tren Crucero a été introduite pour parfaire votre découverte de l’Equateur et du Tren Crucero. Des hôtels uniques, des haciendas et des immeubles emblématiques situés dans des propriétés historiques enrichissent votre voyage au travers de l’histoire de l’Equateur.

Le temps fort: Le passage du “nez du diable”
De 300 mètres à plus 2 900 mètres d’altitudes, l’ascension spectaculaire des Andes est certainement le moment inoubliable de votre aventure en train. Avec une série de zig-zags et de virages en fer à cheval, le train vous fait prendre de la hauteur, vous offrant des vues fantastiques en particulier depuis le wagon d’observation.

Auteur : Blandine

Souvent moquée par ses voisins pour sa situation géographique qui ne lui donne aucun accès à la mer, la Bolivie n’a rien à envier à ses homologues. Entre hauts-plateaux, lacs colorés, grands déserts et régions amazoniennes, le pays de la Lambada (oui, oui) est un savoureux mélange d’espaces naturels grandioses et de traditions indigènes. La marche est sans aucun doute le meilleur moyen pour découvrir ce pays. À vos chaussures!

Qui dit Bolivie, dit forcément Salar d’Uyuni. Le plus grand désert de sel au monde est l’incontournable du pays. En 4×4, partez dans le désert d’Atacama pour quelques jours à la découverte des lagons aux couleurs étonnantes. La Laguna Verde, dominée par la silhouette du volcan Licancabur, vous plonge dans une ambiance surréaliste. Baignez-vous dans les eaux thermales de Polques, à 4’400 mètres d’altitude et surtout, levez les yeux. Sans pollution lumineuse, la voie lactée est à couper le souffle ! Malgré le vent souvent fort et le froid, le décor somptueux des Andes boliviennes est un chef-d’œuvre naturel. Arrivés au Salar d’Uyuni, tentez l’expérience de l’hôtel entièrement fait de sel et levez-vous à l’aube pour prendre l’un des plus beaux petits-déjeuners de votre vie. Au milieu de ce paysage lunaire, le soleil levant est un moment magique qui vous transportera hors du temps. L’île corail d’Incahuasi, plus couramment appelée île aux cactus, est le spot idéal pour des photos à 360 degrés. Le panorama sur le désert et ses montagnes qui l’entourent vous fera tourner la tête. Par ailleurs, certains des cactus de l’île sont de véritables monuments, âgés de plus 1’000 ans, ils trônent en maîtres sur le Salar.

Plus au nord, la deuxième plus haute ville du monde : Potosi. La ville de l’argent a été bâtie sur le flanc du Cerro Rico, une montagne de minerai d’argent qui domine la ville de ses 4’824 mètres. Les rues de Potosi sont majoritairement en pente et à plus de 4’000 mètres, vous en aurez le souffle coupé. Ne manquez pas la visite du Musée National de la Monnaie. Accompagnés d’un guide francophone, vous apprendrez des choses surprenantes, sur la ville, ses mines et l’histoire de la monnaie. Plus de 190 mines sont encore en activité sur la montagne d’argent. Et actuellement, près de 20 000 ouvriers y travaillent chaque jour. Un travail usant et dangereux, cantonné aux plus pauvres de la population. Visiter les mines est devenu l’attraction touristique numéro un des visiteurs de passage à Potosi. Mais pour des questions éthiques, visionnez plutôt  le documentaire « The Devil’s Miner », touchant et glaçant, il suit le quotidien d’un adolescent mineur de 14 ans.

La prochaine étape est un bain de soleil. Situé à 2’810m d’altitude, Sucre a un parfum d’Andalousie. La ville est parsemée d’édifices coloniaux somptueux que vous pourrez visiter ou admirer depuis les nombreuses terrasses de restaurants et bars. Si vous êtes de passage un dimanche, ne manquez pas le marché de Tarabucorassemblant toutes les communautés indiennes de la région.

Depuis Cochabamba, au nord de Sucre, rejoignez le parc de Torotoropour un voyage préhistorique ! Le plus petit parc de Bolivie a figé en son sol les traces de nombreux dinosaures, si bien qu’il est aujourd’hui considéré comme l’un des sites paléontologiques les plus importants du monde. Crée en 1989 pour protéger le Paraba Frente, une espèce rare de perroquet, le parc Torotoro abrite également de nombreuses espèces d’animaux et de fleurs. Canyons, oasis, montagnes & cavernes, les paysages sont étourdissants. Un détour de 4 heures de route depuis Cochabamba que vous ne regretterez pas.

Entourée des hautes montagnes de l’Altiplano, La Paz et ses 3’600m d’altitudeimpressionnent. La capitale administrative du pays est le point de départ de randonnées et sommets, dont le fameux Huayana Potosi (6’088m). Quelques jours sont nécessaires pour faire le tour de la ville et de ses monuments coloniaux, pour visiter les marchés, prendre la télécabine pour rejoindre El Alto et profiter d’une vue plongeante sur la capitale.

Quittez le bruit et la pollution de La Paz pour rejoindre le plus haut lac navigable du monde (3’812m), le lac Titicaca. À cheval entre le Pérou et la Bolivie, c’est à Copacabana que vous poserez bagages. Pour une vue imprenable sur le lac et l’un des plus beaux couchers du soleil, grimpez au Cerro Calvario. À près de 4’000m d’altitude, l’ambiance mystique du lac prend tout son sens.
L’incontournable de la destination est sans doute la traversée de l’Isla del Sol. Si vous profitez d’une nuit sur place, ne manquez pas de manger au restaurant Las Velas. C’est éclairé à la bougie que vous terminerez votre voyage. Entouré d’une forêt d’eucalyptus avec vue sur le lac, le temps s’arrête et l’expérience est inoubliable.

Auteur : Martine