Autrefois carrefour entre l’Europe et l’Orient, l’archipel de Malte est un bijou naturel posé au milieu de la Méditerranée. À seulement 93 kilomètres de la Sicile, les huit îles qui la composent cachent un trésor historique à couper le souffle.

Véritable musée à ciel ouvert, Malte jouit d’un passé fascinant qui, encore aujourd’hui, résiste au temps. Les demeures de style italien mélangé à l’influence orientale font de La Valette, la capitale, une ville culturelle reconnu dans le monde entier. Inscrite au patrimoine mondial culturel de l’UNESCO, elle est la première destination des visiteurs de Malte. Déambulez dans ses ruelles, et levez les yeux pour admirer l’architecture des bâtiments façonnés au fil des siècles : les ports de pêche typiques et leurs «luzzus» (barques) aux couleurs bariolées, les marchés traditionnels, les côtes rocheuses fouettées par les vagues de la Méditerranée ou encore, les jardins d’Upper Barraca d’où vous pourrez admirer les Trois Cités.

L’île de Gozo, au nord de l’île de Malte, est sûrement la plus sauvage. Épargné par les touristes, vous pourrez admirer les temples mégalithiques et les églises baroques tout en sillonnant à travers de magnifiques itinéraires.  Les temples de Ggantija, à Xaghra, sont classés. Construits il y a 5 800 ans, ils constitueraient les plus anciens édifices religieux au monde!

Plongée, voile, kayak ou encore escalade, Gozo est aussi une île idéale pour la pratique d’activités en plein air. Une destination à part entière! Si l’archipel de Malte n’est clairement pas reconnue pour ses plages, peu nombreuses, ne manquez pas de faire un tour à Xlendi, un petit village balnéaire, abritant une baie paradisiaque.

Les influences italiennes & orientales ont, en plus du patrimoine historique, inspiré le terroir maltais. Laissez-vous tenter par les pastizzis ou le Fenkata!

Auteur : Laurence

Depuis 2013, le Tren Crucero relie Guayakil à Quito à travers un itinéraire unique pour visiter et découvrir l’Equateur. Du bord de l’océan Pacifique à la capital Quito, le Crucero vous fera traverser les Andes, la vallée de volcans et les plaines intérieures , un voyage de quatre jours qui promet d’être mémorable…

Le Tren Crucero a pour philosophie de soutenir le tourisme local et les communautés habitant les différents territoires traversés. Les nuitées ainsi que les repas ont lieu dans des restaurants et/ou haciendas authentiques. Découvrez les communautés autochtones, visitez les musées locaux et vivez des expériences authentiques …

La Classe Or du Tren Crucero a été introduite pour parfaire votre découverte de l’Equateur et du Tren Crucero. Des hôtels uniques, des haciendas et des immeubles emblématiques situés dans des propriétés historiques enrichissent votre voyage au travers de l’histoire de l’Equateur.

Le temps fort: Le passage du “nez du diable”
De 300 mètres à plus 2 900 mètres d’altitudes, l’ascension spectaculaire des Andes est certainement le moment inoubliable de votre aventure en train. Avec une série de zig-zags et de virages en fer à cheval, le train vous fait prendre de la hauteur, vous offrant des vues fantastiques en particulier depuis le wagon d’observation.

Auteur : Blandine

Qui n’a pas rêvé un jour de faire un safari?

Le continent africain regorge de réserves naturelles abritant des centaines de mammifères et d’oiseaux dans un décor tout droit sorti du Roi Lion. L’aventure d’un safari débute souvent par le désir de voir ces animaux qui nous font tant rêver… Éléphants, lions, girafe, léopards… FERT a sélectionné pour vous cinq safaris aux décors somptueux et variés, parfois loin de l’image que l’on se fait. Laissez-vous surprendre… !

La Réserve Nationale de Samburu | KENYA

C’est au centre du pays que se situe le Samburu. La réserve borde les rives de la rivière Ewaso Ng’iro, un élément naturel essentiel à la survie des animaux qui habitent les 16 hectares de la réserve. Au Samburu, les paysages vous rappelleront le mythique Roi Lion tant par ses petits acacias parasols que par ses multiples broussailles qui jonchent le sol sec.  Chaque soir, le bord de la rivière est pris d’assaut par des centaines d’animaux dont des espèces rares comme le zèbre de Grévy ou l’antilope girafe. Un spot idéal pour les amateurs de photographie! Lions, éléphants, girafes, seront également dans votre objectif. Hakuna Matata.

La période idéale: Noël et juin

Parc National du Serengeti | Tanzanie

Authentique berceau du safari, le Serengeti est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce parc de Tanzanie abrite près de 4 millions d’animaux et tire sa réputation des deux migrations annuelles de gnous, zèbres et gazelles qui offrent, chaque année, un spectacle époustouflant. En toile de fond, rivières, lacs et plaines, évoquent le mythe de l’Afrique. Vous retrouverez dans ce parc tous les animaux les plus typiques du continent… Que l’aventure commence!

La forêt de Bwindi | Ouganda

Changement de décor pour ce safari ougandais. La forêt de Bwindi est une jungle de montagne humide à la biodiversité étonnante. Son secret ? Plus de 300 gorilles de montagnes se cachent entre les arbres de cette forêt impénétrable. Alors que seulement 650 gorilles de montagnes peuplent la Terre, plus de la moitié a trouvé refuge dans la forêt de Bwindi. Au détour d’une promenade ou d’une randonnée, vous pourrez admirer les quelques 120 espèces de mammifères, des milliers de papillons aux couleurs saisissantes et une dizaine d’arbres uniques au monde. Le safari africain autrement.

La période idéale: Janvier – février – juillet – août

Kaziranga | Inde

Le Kaziranga est le plus grand parc d’Assam. Situé au pied de l’Himalaya, au nord-est de l’Inde, le parc abrite une majorité de rhinocéros unicornes et la plus grande densité de tigres au monde. Loin des sites touristiques du pays, il vous faudra un peu de motivation pour vous y rendre mais le spectacle en vaut la chandelle. Inscrit au patrimoine de l’UNESCO, le Kaziranga est considéré comme le plus beau d’Asie. A dos d’éléphant ou en jeep, vous aurez dans l’objectif, les plus beaux animaux d’Asie.

Parc National de Chobe | Botswana

Le Parc National de Chobe est le refuge pour plus de 50 000 éléphants! Grand comme une fois et demie la Corse, ce sont plus de 250 espèces d’animaux qui vous attendent. Situé au bord du Chobe River, le parc est particulièrement vert et sa faune abondante. Savuti, au sud du parc, est souvent délaissé par les voyageurs alors que la zone abrite beaucoup de félins.

La période idéale: De mai à novembre

Auteur : Martine

Souvent moquée par ses voisins pour sa situation géographique qui ne lui donne aucun accès à la mer, la Bolivie n’a rien à envier à ses homologues. Entre hauts-plateaux, lacs colorés, grands déserts et régions amazoniennes, le pays de la Lambada (oui, oui) est un savoureux mélange d’espaces naturels grandioses et de traditions indigènes. La marche est sans aucun doute le meilleur moyen pour découvrir ce pays. À vos chaussures!

Qui dit Bolivie, dit forcément Salar d’Uyuni. Le plus grand désert de sel au monde est l’incontournable du pays. En 4×4, partez dans le désert d’Atacama pour quelques jours à la découverte des lagons aux couleurs étonnantes. La Laguna Verde, dominée par la silhouette du volcan Licancabur, vous plonge dans une ambiance surréaliste. Baignez-vous dans les eaux thermales de Polques, à 4’400 mètres d’altitude et surtout, levez les yeux. Sans pollution lumineuse, la voie lactée est à couper le souffle ! Malgré le vent souvent fort et le froid, le décor somptueux des Andes boliviennes est un chef-d’œuvre naturel. Arrivés au Salar d’Uyuni, tentez l’expérience de l’hôtel entièrement fait de sel et levez-vous à l’aube pour prendre l’un des plus beaux petits-déjeuners de votre vie. Au milieu de ce paysage lunaire, le soleil levant est un moment magique qui vous transportera hors du temps. L’île corail d’Incahuasi, plus couramment appelée île aux cactus, est le spot idéal pour des photos à 360 degrés. Le panorama sur le désert et ses montagnes qui l’entourent vous fera tourner la tête. Par ailleurs, certains des cactus de l’île sont de véritables monuments, âgés de plus 1’000 ans, ils trônent en maîtres sur le Salar.

Plus au nord, la deuxième plus haute ville du monde : Potosi. La ville de l’argent a été bâtie sur le flanc du Cerro Rico, une montagne de minerai d’argent qui domine la ville de ses 4’824 mètres. Les rues de Potosi sont majoritairement en pente et à plus de 4’000 mètres, vous en aurez le souffle coupé. Ne manquez pas la visite du Musée National de la Monnaie. Accompagnés d’un guide francophone, vous apprendrez des choses surprenantes, sur la ville, ses mines et l’histoire de la monnaie. Plus de 190 mines sont encore en activité sur la montagne d’argent. Et actuellement, près de 20 000 ouvriers y travaillent chaque jour. Un travail usant et dangereux, cantonné aux plus pauvres de la population. Visiter les mines est devenu l’attraction touristique numéro un des visiteurs de passage à Potosi. Mais pour des questions éthiques, visionnez plutôt  le documentaire « The Devil’s Miner », touchant et glaçant, il suit le quotidien d’un adolescent mineur de 14 ans.

La prochaine étape est un bain de soleil. Situé à 2’810m d’altitude, Sucre a un parfum d’Andalousie. La ville est parsemée d’édifices coloniaux somptueux que vous pourrez visiter ou admirer depuis les nombreuses terrasses de restaurants et bars. Si vous êtes de passage un dimanche, ne manquez pas le marché de Tarabucorassemblant toutes les communautés indiennes de la région.

Depuis Cochabamba, au nord de Sucre, rejoignez le parc de Torotoropour un voyage préhistorique ! Le plus petit parc de Bolivie a figé en son sol les traces de nombreux dinosaures, si bien qu’il est aujourd’hui considéré comme l’un des sites paléontologiques les plus importants du monde. Crée en 1989 pour protéger le Paraba Frente, une espèce rare de perroquet, le parc Torotoro abrite également de nombreuses espèces d’animaux et de fleurs. Canyons, oasis, montagnes & cavernes, les paysages sont étourdissants. Un détour de 4 heures de route depuis Cochabamba que vous ne regretterez pas.

Entourée des hautes montagnes de l’Altiplano, La Paz et ses 3’600m d’altitudeimpressionnent. La capitale administrative du pays est le point de départ de randonnées et sommets, dont le fameux Huayana Potosi (6’088m). Quelques jours sont nécessaires pour faire le tour de la ville et de ses monuments coloniaux, pour visiter les marchés, prendre la télécabine pour rejoindre El Alto et profiter d’une vue plongeante sur la capitale.

Quittez le bruit et la pollution de La Paz pour rejoindre le plus haut lac navigable du monde (3’812m), le lac Titicaca. À cheval entre le Pérou et la Bolivie, c’est à Copacabana que vous poserez bagages. Pour une vue imprenable sur le lac et l’un des plus beaux couchers du soleil, grimpez au Cerro Calvario. À près de 4’000m d’altitude, l’ambiance mystique du lac prend tout son sens.
L’incontournable de la destination est sans doute la traversée de l’Isla del Sol. Si vous profitez d’une nuit sur place, ne manquez pas de manger au restaurant Las Velas. C’est éclairé à la bougie que vous terminerez votre voyage. Entouré d’une forêt d’eucalyptus avec vue sur le lac, le temps s’arrête et l’expérience est inoubliable.

Auteur : Martine